FAQ – Questions fréquentes

Vous trouverez ci-dessous les questions les plus fréquentes que nous recevons de la part de nos clients.

Où sont déposés les avoirs des clients?

Les avoirs des clients sont déposés au nom du client, sur un compte ségrégué, chez une des banques suisses avec lesquelles nous travaillons.

De quels droits de gestion dispose Alpenrose sur le compte?

Alpenrose dispose d’un pouvoir de gestion limité sur le compte, c’est-à-dire que nous pouvons uniquement gérer les actifs. Nous ne pouvons transférer ni les titres, ni les espèces, hors du compte.

Comment obtenir des informations sur mon compte?

Les clients bénéficient de tous les services fournis par la banque dépositaire, c.-à-d. accès internet, relevés mensuels ou encore relevés fiscaux.

Puis-je commencer à travailler avec Alpenrose en conservant mon compte actuel?

Oui, Alpenrose peut prendre en charge la gestion de votre compte, si celui-ci se trouve dans l’une des sept banques avec lesquelles nous avons des accords de collaboration. Nous pouvons aussi vous aider à choisir la meilleure banque où ouvrir un compte.

Puis-je commencer à travailler avec Alpenrose en ayant déjà un portefeuille existant?

Oui, nous pouvons reprendre la gestion de votre portfolio de titres.

Puis-je fermer mon compte et/ou annuler le pouvoir de gestion limité en faveur d’Alpenrose?

Oui, les deux options sont possibles en tout temps, et sans frais.

Vais-je payer plus en ayant un gérant de fortune qui est différent de la banque dépositaire?

Non, en fait, vous devriez payer moins de frais, car nous avons négocié des conditions très compétitives avec les banques. De plus, nous avons pour philosophie de préserver au mieux l’intérêt du client en investissant uniquement dans les meilleurs produits disponibles sur le marché et nous n’exécutons pas de transactions dans le but de générer des commissions.

Mon compte sera-t-il vraiment traité en toute confidentialité?

Alpenrose, ainsi que les banques suisses avec lesquelles nous travaillons, est soumis à la loi suisse sur le secret bancaire. En Suisse, le fait de divulguer des informations sur un compte est considéré comme un délit criminel, passible de peine de prison.